Pourquoi utiliser un récupérateur d’eau de pluie pour faire des économies ?

Nouveau logement ?

Trouvez votre fournisseur d’eau en quelques clics avec papernest !

Je commence

Service Gratuit

L’eau est une ressource précieuse qu’il faut protéger, on ne vous apprend rien ! Si vous êtes dans une optique de faire des économies d’eau potable, alors voilà une solution qui pourrait vous intéresser : le récupérateur d’eau de pluie. Ce système vous aidera dans votre démarche de gestion raisonnée de l’eau. Pourquoi l’installer ? Comment il fonctionne ? Comment le construire soi-même ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Pourquoi installer un récupérateur d’eau de pluie ?

Un récupérateur d’eau de pluie est un dispositif qui permet, comme son nom l’indique, de récupérer l’eau de pluie qui tombe, afin de la stocker pour l’utiliser par la suite pour un usage personnel. Ce système entre dans une gestion durable de l’eau potable.

Utiliser l’eau de pluie est bon moyen de réaliser des économies. D’une part votre consommation d’eau sera réduite, mais le montant de vos factures diminuera également, ces dernières étant liées à votre consommation.

L’eau de pluie peut être utilisée à plusieurs fins, mais ne peut pas être consommée pour votre alimentation.

Pour un emploi intérieur au logement

Il est tout à fait possible de récolter l’eau de pluie pour ensuite l’utiliser dans votre logement. Plusieurs usages sont possibles :

  • pour le remplissage de la chasse d’eau de vos toilettes
  • pour le lavage de surfaces de votre habitation, comme par exemple les sols
  • pour le lavage du linge : il faut néanmoins savoir qu’il est nécessaire de disposer d’un système de traitement de l’eau

Pour un emploi extérieur au logement

Si vous souhaitez utiliser l’eau de pluie pour un emploi extérieur, c’est également possible. En effet, les activités comme laver votre voiture, arroser vos plantes ou nettoyer votre façade peut se faire avec l’eau de pluie collectée.

Attention !

Selon ce site, si l’eau que vous collectez a été en contact avec un toit contenant de l’amiante ou du plomb, son utilisation est interdite à l’intérieur de votre logement.

Pourquoi faire des économies d’eau ?

Comme évoqué précédemment, installer un récupérateur d’eau de pluie est un bon moyen de réaliser des économies d’eau et mieux gérer sa consommation d’eau. Mais pourquoi chercher à économiser l’eau ? Tout simplement car l’eau est une ressource limitée qu’il faut protéger et consommer avec parcimonie.

Même si la quantité d’eau totale présente sur la Terre est de 72%, il ne faut pas oublier que seulement 2,5% de l’eau est potable, et donc consommable par l’homme. Si le nombre de personnes sur Terre augmente, il n’en est pas de même de la quantité d’eau présente, qui reste la même, voire diminue.

Qui est mon fournisseur d'eau ?

Papernest m’aide à trouver qui contacter en 5 minutes !

Je découvre

Service Gratuit

Quelles économies peut-on faire en récupérant l’eau de pluie ?

Pour bien vous rendre compte de toutes les économies d’eau que vous pouvez réaliser en installant un récupérateur d’eau de pluie, voici un tableau montrant la consommation en eau des ménages.

Usage de l’eau Consommation d’eau (litres) Consommation d’eau (m3)
🚽 WC de 6 à 12 de 0,006 à 0,012
👕 Lave-linge de 80 à 140 de 0,08 à 0,14
🧼 Vaisselle de 10 à 30 de 0,01 à 0,03
🍽️ Lave-vaisselle de 20 à 40 de 0,02 à 0,04
🚗 Lavage d’une voiture environ 200 environ 0,2
🌷 Arrosage du jardin de 1000 à 2000 litres par heure de 1 à 2 m3 par heure

Imaginez toutes les économies que vous pourriez faire si vous utilisiez de l’eau de pluie dans vos actions du quotidien ! En plus de faire une bonne action pour la planète, vos factures d’eau seraient considérablement réduites.

fréquence facture eau

Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Vous n’êtes pas encore convaincu par le récupérateur d’eau de pluie ? Vous voulez peut-être savoir comment il fonctionne !

Le principe est simple. Le récupérateur est en fait une cuve, reliée aux gouttières. Lorsqu’il pleut, l’eau va tomber dans les gouttières, et va donc tomber dans la cuve. Avant de tomber, elle va être filtrée, ce qui va permettre de ne pas récupérer les feuilles, les insectes ou encore éviter que de la vase ne se forme. C’est dans cette cuve que l’eau sera stockée jusqu’à son utilisation.

L’eau peut être récupérée de deux manières :

  • si le récupérateur est hors-sol, alors la collecte se fait grâce à un robinet
  • si le récupérateur est enterré, alors la collecte se fait grâce à une pompe

Où placer un récupérateur d’eau de pluie ?

Avant d’acheter un récupérateur d’eau de pluie, il faut se décider où est-ce que vous allez le placer sur votre terrain. Deux choix s’offrent à vous :

  • hors sol
  • enterré

Dispositif hors-sol

Son installation est plutôt simple, puisqu’il n’y a pas de travaux à faire. La seule chose que vous aurez à faire est de relier la cuve à vos gouttières, pour que l’eau puisse s’écouler. La récolte se fait facilement, avec un robinet fixé sur la cuve.

Dispositif enterré

Ce système est légèrement plus complexe et plus coûteux. En effet, puisque le récupérateur est enterré, il est nécessaire de faire des travaux, puisqu’il faut creuser un trou. Il va donc vous prendre plus de temps à l’installer, et va vous coûter plus d’argent.

Il faut également faire attention à l’endroit où vous l’installez, et être sûr que l’espace extérieur qui se trouve au-dessus du récupérateur est bien libre. Autre point important : le récupérateur doit être relié à vos canalisations. Son emplacement va donc également dépendre de l’arrangement de votre maison.

Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un spécialiste pour installer votre récupérateur, afin qu’il puisse vous indiquer au mieux l’endroit le plus adapté.

Quel dispositif choisir ?

Le récupérateur hors-sol est plus adapté pour les usages extérieurs. Lorsque vous l’installez, pensez donc à le mettre à un endroit stratégique, afin de ne pas avoir beaucoup de distance à faire si vous souhaitez laver votre voiture par exemple.

Contrairement au dispositif hors-sol, le système enterré est adapté à la fois pour les usages intérieurs et pour les usages extérieurs. Les possibilités d’utilisation de l’eau sont beaucoup plus variées. Vous ferez donc des économies sur le long-terme.

Une différence importante entre ces deux systèmes va se trouver au niveau du volume de la cuve, qui va dépendre de l’utilisation que vous aurez de l’eau. Un récupérateur hors-sol va avoir un volume maximal de 1500L, tandis que si il est enterré, son volume pourra dépasser les 1500L. Si vous pensez avoir une utilisation supérieure ce volume, alors il est conseillé de prendre un récupérateur d’eau de pluie enterré.

Doit-on déclarer le système de récupération des eaux de pluie ?

La déclaration du système de récupération des eaux de pluie n’est pas systématique. En effet, celle-ci ne doit être faite que si votre dispositif est relié au réseau d’assainissement collectif.

Qu’est-ce que le réseau d’assainissement collectif ?

Lorsque l’on parle d’assainissement, il s’agit tout simplement du traitement des eaux usées. Les eaux usées sont réparties en deux catégories :

  • les eaux vannes, qui proviennent des WC
  • les eaux grises, qui proviennent des lavabos, douche, lave-vaisselle…

Puisque ces eaux ne peuvent pas être rejetées intact dans la nature, elles sont collectées afin d’être traitées. Leur épuration permet d’assurer leur retour dans le milieu naturel sans risque de pollution pour l’environnement.

L’assainissement collectif se distingue de l’assainissement non collectif par le fait que, dans le premier cas, le réseau est commun. Dans le deuxième cas, le réseau est individuel. Cela va dépendre essentiellement de la proximité entre les habitations. L’assainissement va plutôt être collectif si les logements sont proches les uns des autres.

Auprès de qui dois-je faire ma déclaration ?

La déclaration se fait auprès la mairie. Si votre système de récupération de l’eau de pluie est relié au réseau d’assainissement collectif, alors il va falloir vous occuper de le déclarer. Néanmoins, elle n’est obligatoire que si l’eau que vous récupérez est destiné à un usage intérieur.

Pour réaliser la déclaration, il vous suffira de remettre une lettre à votre mairie, au service qui s’occupe de l’assainissement. Cette lettre devra comporter deux éléments :

  • l’identification du bâtiment concerné
  • la quantité d’eau utilisée

La déclaration se fait donc relativement facilement.

Comment obtenir un récupérateur d’eau de pluie ?

Pour avoir un récupérateur d’eau de pluie, deux possibilités s’offrent à vous :

  • le construire
  • l’acheter

Construire un récupérateur d’eau de pluie

Si vous êtes manuel, alors il est tout à fait possible de construire vous même votre récupérateur d’eau de pluie. La construction n’est pas si compliquée que ça si vous disposez du matériel adéquat.

Il vous faudra prévoir au préalable le matériel suivant :

  • un tonneau en bois
  • un adapteur pour gouttière, qui sera adapté à votre sorte de gouttière
  • un robinet de cuve de récupération d’eau
  • un raccord afin de fixer le robinet
  • du mastic d’étanchéité

Une fois que vous avez le matériel nécessaire, il ne vous reste plus qu’à suivre ces différentes étapes :

  1. Il est indispensable que votre tonneau soit étanche, vérifiez donc son étanchéité
  2. Faire un trou d’environ 5cm au fond du tonneau
  3. Appliquer le mastic d’étanchéité autour du trou
  4. Disposer le raccord de robinet
  5. Appliquer à nouveau du mastic d’étanchéité
  6. Mettre en place le robinet
  7. Enlever le couvercle du tonneau

Une fois que vous avez suivi toutes ces étapes, votre récupérateur d’eau de pluie est prêt !

Souscrire contrat eau

Où acheter un récupérateur d’eau de pluie ?

Construire son propre récupérateur d’eau de pluie n’est pas donné à tout le monde. Si vous n’êtes pas bon bricoleur, alors vous pouvez tout à fait acheter un récupérateur tout fait.

De nombreux magasins de bricolage proposent à la vente des récupérateurs d’eau de pluie. Vous pouvez en trouver par exemple chez :

  • Leroy Merlin
  • Castorama
  • Auchan
  • Gamm Vert
  • Jardiland

Vous pouvez donc en trouver assez facilement, peu importe l’endroit où vous habitez.

Un contrat d'eau à souscrire ?

Trouvez le bon interlocuteur grâce à la web-app de papernest !

Je commence

Service Gratuit

Est-il possible de transformer l’eau de pluie récoltée en eau potable ?

Transformer l’eau de pluie que vous avez récoltée en eau potable est possible. Cependant, cette affirmation est à nuancer.

Il est important de préciser tout d’abord que l’eau de pluie n’est pas potable en tant que telle. Si vous souhaitez la rendre potable, alors il faudra la filtrer. Mais attention, une filtration insuffisante peut être dangereuse pour votre santé, c’est pourquoi il faut suivre un protocole strict, afin d’être sûr que l’eau ne contiennent plus de bactéries ou de virus. Un système de filtration par lampes UV est une étape indispensable.

Cependant, aux yeux de la loi, pour qu’une eau soit considérée comme potable, il faut qu’elle ait été analysée par un laboratoire spécialisé. Vous pouvez faire la demande, mais sachez que la démarche sera à vos frais.

Y a-t-il un entretien particulier à faire ?

Le récupérateur d’eau peut nécessiter un entretien une à deux fois par an. En effet, celui-ci étant en extérieur, il peut connaître des dégradations, notamment au niveau de l’eau ainsi qu’au niveau du filtre.

Il est recommandé de nettoyer la cuve, puisqu’à long terme, des résidus peuvent s’accumuler, ce qui peut provoquer la formation de vase. Ainsi, vous pouvez vider le réservoir, puis le nettoyer avec un jet d’eau, afin d’enlever toutes les saletés qui ont pu s’agglomérer.

Concernant le filtre, vous pouvez le nettoyer juste en rinçant au jet d’eau. Certains modèles peuvent néanmoins être différents, et nécessiter d’enlever le filtre de la gouttière. À vous d’aviser en fonction du modèle de filtre que vous avez.

Puis-je encourir des sanctions ?

Si vous ne respectez pas toutes les conditions d’utilisation, alors des sanctions peuvent tomber. Votre installation peut être sujette à des contrôles effectués par la mairie. Ces contrôles ont pour but de vérifier qu’il n’y a pas de risque que votre système de récupération ne contamine le réseau public de distribution.

Un agent viendra pour effectuer le contrôle. Si jamais il découvre qu’il y a un risque de contamination, alors vous aurez à réaliser des mesures de protection. Si vous refusez de mettre en place ces mesures, alors la mairie pourra demander la fermeture du branchement de votre système de récupération d’eau de pluie.

Attention également à ne pas oublier d’installer un pictogramme « eau non potable » sur le dispositif. Il est indispensable que cette indication soit explicite.

Trouvez votre fournisseur d’eau en quelques clics avec papernest !

Cliquez ici

Service Gratuit

FAQ

💁 Quelles astuces existent pour réduire sa consommation d'eau ?

Pour réduire votre consommation d'eau potable sans installer de récupérateur d'eau de pluie, vous pouvez tout simplement adopter les éco-gestes. Vous pouvez par exemple :

  • couper l'eau du robinet lorsque vous faites autre chose
  • utiliser un lave-vaisselle
  • entretenir vos canalisations
  • réguler le débit de vos robinets...

🤔 Comment faire une estimation de sa consommation d'eau ?

Pour faire des économies d'eau, il est possible de faire une estimation de sa consommation d'eau. Cela vous permettra de l'adapter en fonction de vos besoins. L'estimation va dépendre de plusieurs facteurs :

  • le type de logement
  • le nombre d'occupants
  • les habitudes de consommation
  • les équipements ménagers qui consomment de l'eau

💰 Quel est le prix moyen du m3 d'eau ?

En France, le prix moyen du m3 d'eau est de 3,98€. Cependant, deux facteurs peuvent faire varier ce prix moyen : le fournisseur qui gère la distribution d'eau de votre logement ainsi que la consommation moyenne en eau du ménage.

En savoir plus :

Redactor

Ecrit par Agathe G

Mis à jour le 24 Mar, 2021